Flor'essentielles

Mon blog

Des billets informatifs sur les outils, méthodes, ateliers ... et sources d'inspiration :-)

I- Qu’est-ce-que les Fleurs de Bach ?

23 avril 2020

On appelle « Fleurs de Bach » 38 élixirs floraux créés dans les années 1930 par le Docteur Edward Bach, médecin généraliste et homéopathe anglais réputé, à partir de fleurs de plantes sauvages, d’arbres ou d’arbustes, selon un procédé particulier. A sa mort, en 1936, il avait développé une gamme complète de remèdes (sous la forme de gouttes buvables) pour traiter 38 états émotionnels véritables responsables des maladies, selon lui. Les Fleurs traitent la personne plutôt que la maladie ou ses symptômes car selon le Dr Bach, l’état d’esprit a un effet direct sur la santé et la maladie. 


Il a classé ses élixirs en 7 familles :

1- Les Fleurs de peur

2- Les fleurs de solitude

3- Les Fleurs de doute (ou incertitude)

4- Les fleurs de manque d’intérêt pour le présent

5- Les Fleurs de désespoir

6- Les Fleurs d’hypersensibilité aux influences et aux idées

7- Les fleurs de souci excessif du bien-être d’autrui


Il a également créé le Rescue Remedy (remède d’urgence), mélange de 5 Fleurs* à utiliser dans les situations de stress, d’angoisse, de mauvaises nouvelles, chocs, accidents, etc. C’est le remède des situations de crise par excellence. Il existe d’ailleurs en version non alcoolisée pour les enfants.


* les 5 fleurs du Remède de secours : Impatiens (contre la précipitation), Star of Bethlehem (pour le choc), Rock rose (contre les peurs paniques), Clematis (pour rester ancré), Cherry plum (pour garder la maîtrise de soi)

2- Comment agissent les Fleurs de Bach ?

23 avril 2020

Les Fleurs de Bach permettent d'harmoniser notre état émotionnel au quotidien (peur, doute, tristesse, colère, etc.) mais aussi de tempérer un comportement inapproprié dans nos relations à autrui (impatience, intolérance, autoritarisme, etc.) Bien que préparées à partir de fleurs (par infusion solaire ou ébullition, selon les remèdes), il ne s’agit pas là de médicaments ni même de phytothérapie à proprement parler. En effet les élixirs agissent de façon énergétique, vibratoire, grâce au message de la fleur véhiculé par l’eau (voir les travaux sur la mémoire de l’eau du Professeur Emoto au Japon, de Messieurs Benvéniste et Montagnier chez nous). Il ne s’agit pas de lutter contre l’émotion « négative » ou « défaut » mais de l’inonder de la « qualité » opposée. Ainsi, on ne luttera pas contre la peur, on stimulera le courage ! En fait, il s’agit de révéler, stimuler (je dis souvent réveiller) une qualité en dormance chez la personne. Si la personne est prête, il s’agit ensuite de s’accorder à la note (comme une note de musique) ou vibration de la Fleur. Ces remèdes sont d’autant plus efficaces que l’on est prêt à évoluer, car rien ne se fait en force.

Ils conviennent à tout âge et sont doux, naturels, sans effet secondaire ni accoutumance. Le Dr Bach nous a offert un véritable outil de développement personnel, subtil et puissant en même temps ! Il permet une meilleure connaissance de soi et une profonde transformation intérieure. 

3- Quelques Fleurs particulièrement utiles en ce moment

24 avril 2020

- Rescue Remedy (le Remède d’urgence) : le remède des situations de crise, à avoir toujours sous la main. Pour surmonter les épreuves, le stress, l’angoisse quand la tension émotionnelle est trop grande. Il contient les 5 fleurs identifiées ci-dessous* qui peuvent être prises séparément au besoin :

 * Star of Bethlehem (Etoile de Bethlehem): pour les chocs émotionnels ou physiques, suite à une mauvaise nouvelle, accident, deuil, etc. Très utile au moment de l’évènement, elle apaise aussi le contrecoup du choc. C’est la fleur du réconfort, de la consolation.

 * Cherry Plum (le Prunier Myrobolan) : quand on a peur de perdre le contrôle de ses actes, paroles ou pensées (peur de perdre la raison). En ce moment la promiscuité peut en amener certain.e.s à « péter les plombs ». Cette Fleur leur permettra de faire retomber la pression.

 * Impatiens (l’Impatiente) : pour ceux/celles qui s’impatientent, trouvent le temps trop long et voudraient que demain soit déjà là, pour connecter la patience en eux/elles.

 * Rock Rose (l’Hélianthème) : pour la terreur, la peur panique, celle qui fait perdre tous ses moyens, dans une situation bien particulière. Cette fleur permet de reconnecter le courage, la présence d’esprit, le calme.

 * Clematis (la Clématite) : la fleur d’ancrage par excellence, bien utile en ce moment, pour rester connecté à la réalité, telle qu’elle est, et ne pas se perdre en rêverie

- Walnut (le Noyer) : fleur de protection contre les influences extérieures, les actualités, le stress et la morosité ambiants. Fleur importante dans les moments de transformation, de changements, pour mieux s’adapter à un nouvel environnement.

- White Chestnut (le Marronnier blanc) : la fleur du « vélo » dans la tête, pour calmer le mental, apaiser les pensées obsédantes, les ruminations afin de retrouver la clarté.

- Red Chestnut (le Marronnier rouge) : pour ceux/celles qui se font trop de soucis pour leurs proches, craignant le pire pour eux. La fleur leur permettra de retrouver calme et confiance, avec amour et recul en même temps.

- Gentian (la Gentiane) : pour les personnes découragées, abattues, afin qu'elles retrouvent persévérance et optimisme


Conseils de prise :

- Utilisation ponctuelle : 2 gouttes de chaque fleur (7 fleurs maximum) directement dans la bouche ou dans un verre d’eau que l’on boit par petites gorgées. Renouveler si nécessaire.

- Utilisation prolongée : mettre 2 gouttes de chaque fleur choisie (7 fleurs maximum) dans un flacon en verre teinté coloré de 30 ml et compléter avec de l’eau de source. Agiter doucement. Prendre 4 gouttes du mélange au moins 4 x par jour, aussi longtemps que nécessaire (3 semaines pour un traitement de fond), jusqu’à amélioration de l’état émotionnel.


« La santé est notre héritage, notre droit. C’est l’union absolue et parfaite entre l’âme, l’esprit et le corps ; il ne s’agit pas d’un idéal éloigné et difficile à atteindre mais d’un idéal si simple et si naturel qu’il échappe à beaucoup d’entre nous. » 

(Edward Bach)